École doctorale Abbé-Grégoire (ED 546)

L'école doctorale

ED Abbé-GrégoireL’école doctorale Abbé-Grégoire du Cnam a été créée en septembre 2011 avec un périmètre thématique regroupant les sciences humaines et sociales et les sciences de gestion. Elle a pour mission d’organiser le parcours des futur.e.s docteur.e.s, depuis la première inscription en thèse jusqu'à la remise du diplôme de doctorat. L’orientation de l’ED Abbé-Grégoire est déterminée par son conseil, composé de représentant.e.s des unités de recherche qui la constituent, des doctorant.e.s et du personnel, ainsi que de personnalités scientifiques et professionnelles. Ce conseil valide l’offre de formation, la convergence des pratiques d’encadrement doctoral, l’orientation de recherche des thèses en cours. L'ED Abbé-Grégoire est pilotée par une équipe de direction composée de Stéphanie Chatelain-Ponroy, Elsa Chachkine, Madina Rival et Jean-Claude Ruano-Borbalan.

Ouvrir les informationsListe des membres du Conseil de l'école doctorale Abbé-Grégoire

Le parcours doctoral

Outre la thèse, le parcours doctoral comprend des formations (séminaires, UE du Cnam, MOOC) et des activités professionnelles et de recherche (activités valorisables) qui contribuent au développement des compétences des chercheur.euse.s.

Profondément remanié entre 2016 et cette rentrée 2017, deux parcours coexistent :

  • Un parcours pour les doctorant.e.s inscrit.e.s en première année à partir de l'année 2017-2018
  • Un parcours pour les doctorant.e.s inscrit.e.s en 2ème année et plus

Une priorité : la professionnalisation

La professionnalisation est au cœur des missions du Cnam. L’école doctorale forme par la recherche des professionnel.le.s de très haut niveau.
L’école doctorale Abbé-Grégoire regroupe un double public de doctorant.e.s (salarié.e.s et formation initiale) issus des formations de master et d’ingénieurs. Le doctorat du Cnam forme des docteur.e.s capables de s’insérer dans la recherche académique ou industrielle, dans les fonctions institutionnelles et managériales centrales et intermédiaires des entreprises, dans l’encadrement des institutions et organisations nationales ou internationales et également au sein des tissus associatifs ou de l’économe sociale et solidaire.

L’ED est attentive au développement d’une politique de relations avec les entreprises et les institutions qui passe en particulier par un renforcement des contrats Cifre.