Les conventions du CRF

A-STEP 20130

logoA-STEP2030Le projet A-STEP 2030 (Attracting diverSe Talent to the Engineering Professions of 2030) s’inscrit dans le cadre de ERASMUS+ Partenariat Stratégique (KA203) entre des institutions d’enseignement supérieures européennes soutenant l’innovation dans le domaine de la formation des ingénieurs.

Ce projet vise à développer une démarche d’apprentissage innovante en accord avec les valeurs et motivations des apprenants. L’objectif est de les former aux compétences nécessaires en lien avec les défis sociétaux du développement durable. Il s’agit de créer un environnement d’apprentissage attrayant, d’encourager les jeunes à s’engager dans la formation des ingénieurs. La recherche s’organise autour de trois activités :

  • Déterminer les futurs rôles et compétences des ingénieurs pour assurer les défis de développement durable.
  • Étudiez l’impact des valeurs et des motivations des jeunes, des étudiants et des apprenants adultes sur leurs futurs choix de carrière.
  • Développer de nouvelles pratiques de formation innovantes pour répondre à ces besoins.

Le consortium du projet comprend sept membres : ENSTA Bretagne (France), Dublin Institute of Technology (Irlande), Aalborg University (Danemark), Helsinki Metropolia University (Finlande), Universum (Suède), SEFI (European Society for Engineering Education) et BEST (Board of European Students of Technology) de Belgique. Le projet est coordonné par ENSTA Bretagne sous la responsabilité de Klara Kövesi. Le projet A-STEP 2030 a démarré en septembre 2018 pour une période de trois ans.

EU flag-Erasmus+_vect_POS

Apec

logo apecCette recherche s’inscrit dans l’axe 1 du CRF et se déroule dans le cadre d’un partenariat de recherche avec l’Association pour l’Emploi des Cadres (Apec) sur les constructions identitaires et la professionnalisation, et prolonge des travaux réalisés (l’étude sur les ex permanents syndicaux de la CFDT qui réintègrent la vie professionnelle) ou en cours.

L’objectif de ce travail (qui se terminera fin 2016) est de mieux comprendre les processus identitaires mobilisés lors des réorientations professionnelles qui donneraient un rôle central à certaines valeurs au travail. Les recherches sur l’orientation professionnelle mettent au jour l’importance des valeurs, des « biens-clefs » et de l’éthique (Guichard, 2009 ; Guichard & Dumora, 2008) dans la manière dont les individus considèrent leur avenir professionnel.

Comme l’ont montré les travaux d’Arthur et Rousseau (1996) sur les travailleurs sans lien, les individus se recentrent sur ce qui compte vraiment pour eux et doivent définir seuls les critères de leur réussite professionnelle. Les individus sont contraints de développer une activité de personnalisation (Malrieu, 2003) ou de life designing (Savickas & al., 2009).

L’orientation professionnelle correspondrait alors à un processus de construction de soi, supposant une activité continue de construction-déconstruction de ses références identitaires et de recentrage (quand cela est matériellement possible) sur ses valeurs, ses biens-clefs. Les réorientations professionnelles dans ce secteur de l’ESS pourraient apparaitre comme prototypiques de ces nouvelles manières de gérer sa carrière en se recentrant sur ses valeurs. Il s’agit d’une hypothèse centrale de cette recherche que nous cherchons à vérifier.

RIIME

Le projet de recherche RIIME porte sur : « Les défis des formations scientifiques et techniques au Maghreb. Comment former une nouvelle génération d’innovateurs responsables ? ». Proposé à l'échelle du Maghreb, il porte sur les enjeux qui touchent l'enseignement supérieur et plus particulièrement les formations scientifiques et techniques face aux défis sociétaux et environnementaux contemporains. L’objectif général du projet est d’améliorer la contribution des formations scientifiques et techniques à la formation d’« innovateurs » responsables, conscients des grands enjeux contemporains. Ces innovateurs doivent développer des produits, des systèmes, des services à destination de l’industrie mais aussi de la société dans son ensemble en apportant des changements sociaux positifs. Pour l’équipe de RIIME, cela implique de repenser le rôle des ingénieurs dans un écosystème très large et d’apporter des améliorations à leur formation pour qu’ils soient plus sensibles aux besoins de la société, à ses usages, ses attentes et ses défis. Ce projet de recherche porte sur une période trois ans et il a démarré en janvier 2018. La Responsable du projet est Linda Gardelle. Le collectif de recherche est constitué de chercheurs issus de l’ENSTA Bretagne, du CREAD Alger- ENSM, de l’ENSEM Casablanca, de l’Université de Sfax, de l’ENI Sfax et d’un External Advisory Board, groupe de 5 experts venus du monde industriel et socio-économique.

PHC Maghreb (financé par le ministère français des Affaires étrangères, via CAMPUS France, le ministère algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère marocain de la Recherche et de l’Enseignement supérieur et le ministère tunisien de la Recherche et de l’Enseignement supérieur).

Ligue Havraise

L’objectif de cette recherche intitulée « Les professionnels du médico-social de la Ligue Havraise : Temporalités, constructions et recompositions identitaires en transformation » est d’interroger les modalités de constructions identitaires des professionnel des métiers du soin et du social au sein de la Ligue Havraise qui est une association parentale fondée en 1958 pour l’aide et l’accompagnement aux personnes handicapées. Ce projet de recherche se propose d’apporter un éclairage sous forme de pistes d’actions pour rendre compte des processus mis en œuvre par les acteurs sous l’angle des injonctions institutionnelles liées aux transformations législatives. La problématique porte sur la manière dont les professionnels s’approprient ces nouvelles procédures institutionnelles et les mobilisent ou non dans leur parcours professionnel. Dans cette perspective la conflictualité entre le temps court de l’urgence institutionnelle et le temps long de la construction identitaire incite à de nouvelles recompositions identitaires. La déstabilisation d’identités professionnelles antérieures crée de nouveaux espaces de recomposition identitaire redéfinissant ainsi leur activité professionnelle. Cette recherche sera construite sur 3 ans (2019/ 2020/2021), et conduite par Pascal Roquet et Sonia El Amdouni.

Cordia

CordiaLa recherche concerne l’hébergement en appartement thérapeutique de patients en situation de haute vulnérabilité. L’hébergement en appartement de coordination thérapeutique est l’occasion de construction d’expériences et d’apprentissages pour les personnes hébergées.

Cette recherche vise à étudier :
  • la transposition de compétences acquises en situation de survie dans des situations de retour à la norme sanitaire et sociale
  • les modèles de narration de soi les plus pertinents pour inviter et solliciter un sujet lors de l'accueil lui permettant de se redéployer dans un univers combinant des compétences de survie incorporées, des compétences immobilisées ou désactivées à cause d’événements de vie, des compétences de transition.
Une approche reposant sur l’analyse de l’expérience vécue du parcours médico-psycho-social du sujet résident en ACT permettra d’identifier les supports , les instruments personnels, sociaux, cognitifs , émotionnels, environnementaux mobilisés par le sujet tout au long de son parcours de résident tout en donnant accès à l'expérience vécue de l'accueil.

ETP

logo UPMCLe programme coordonné de recherches « Accompagnement et conduite de l’action de soin » a été réalisé avec le support financier du groupe PHR et s’inscrit dans le cadre d’une convention partenariale entre l’UPMC et le Centre de Recherche sur la Formation du Cnam.

Les différents partenaires impliqués sont : l’Institut d’ETP-UPMC , la Chaire d’éducation thérapeutique du patient créée à son initiative, l’EHESS, le groupe PHR.

Privilégiant l’activité du patient au service du maintien de soi en vie et les interactivités patients/professionnels du soin dans une perspective de professionnalisation, le programme a 6 objets :
  • ;
  • L’expérience vécue des sujets malades et les activités déployées par eux au service du maintien de soi en santé et en vie ;
  • La transformation des identités individuelles et collectives en rapport avec un projet institutionnel de professionnalisation dont l’analyse des activités d’accompagnement et de conseil des acteurs de santé des officines ;
  • L’étude de différentes modes de coordination et les objets de médiation circulant entre les différents acteurs du soin afin de mieux appréhender le rôle de ces outils de médiation et d’analyser les effets de ces modes de coordination sur les dynamiques et transformations identitaires des acteurs dans une perspective de professionnalisation ;
  • L’analyse de l’activité de communication et de gestes professionnels des pharmaciens ;
  • L’analyse de sa gestion de vie par l’enfant malade